Recherche
Recherche

0 € à 1.500.000 €

More Search Options
Nous avons trouvé 0 résultats
Résultat de votre recherche

immobilier rue Bouquières

Posté par immo du palais sur 7 mai 2019
| 0

Immobilier rue Bouquières à Toulouse

Immobilier rue Bouquières Toulouse

Tout sur l’ Immobilier durue Bouquières ses appartements ses maison ses immeubles en vente ou location….

Estimation gratuite des appartement maison immeuble de l’immobilier de Toulouse

Comment vendre votre bien immobilier du rue Bouquières ?

Habitat communication est le spécialiste de la vente immobilière dans le quartier historique.

Vous pouvez nous demander votre estimation.

C’est simple il vous suffit de nous contacter

Un professionnel immobilier vous contactera pour un rendez-vous.

Habitat-communication.com, c’est aussi un site de passionné et expert en immobilier de centre ville.

 

Envoyez nous un mail ou contactez nous au  05 61 53 70 29

Histoire du rue Bouquières

Au Moyen Âge, la rue Bouquières appartient au capitoulat de la Pierre1. Ce n’est qu’une ruelle étroite, qui relie la place Rouaix à la Grande-place des Bouchers (actuelle place Mage). Elle est alors bordée de petites maisons qui, quoiqu’elles appartiennent à de gros propriétaires, sont louées à des artisans, peut-être des bouchers comme le laisserait entendre le nom de « bouquières »3.

Toulouse : Démolition de 1900 maison étayé rue Bouquières (Eugène TrutatMuséum de Toulouse)

Le 7 mai 1463, un incendie se déclare dans une boulangerie voisine, à l’angle des rues des Chapeliers (actuelle rue du Languedoc) et Maletache. Il provoque des destructions extrêmement importantes dans toute la ville, et particulièrement dans le quartier4. Malgré les décisions et les interdictions répétées des capitouls, on continue à construire les maisons en corondages : du côté est de la rue, plusieurs maisons bâties au xvie siècle témoignent de la permanence de ce type de construction, qui reste plus économique (actuels no 9, 11, 23 et 25)5.

Le haut de la rue, près de la place Rouaix, reste animé. Plusieurs maisons sont occupées, au début xviie siècle, par les membres de la famille Purpan. On trouve ainsi, vers 1600, François de Purpan, seigneur de Lavelanet de Purpan et maître chirurgien, qui occupe une de ces maisons (détruite, à l’emplacement de la rue du Languedoc). Plus tard, cette maison comme une voisine (actuel no 1) passe à son fils, Pons-François Purpan, seigneur de Vendine et docteur régent de la Faculté de médecine. À la fin du xviie siècle, entre 1679 et 1695, les premières maisons du côté ouest de la rue, qui appartenaient pour la plupart à la famille de Purpan (actuel no 2), sont réunies et rattachées à l’hôtel de Pins, qui leur est contigu, mais dont l’entrée principale se trouve sur la rue des Chapeliers.

Au xviiie siècle, la rue reste un lieu peu fréquenté et passe même pour être un lieu dangereux où les passants sont dépouillés1. Peu à peu, quelques changements sont cependant apportés. Les façades de plusieurs maisons sont modifiées (actuels no 4, 10, 15 et 27). En 1767, le conseiller au Parlement Louis-Emmanuel de Cassaigneau de Saint-Félix réunit sept maisons pour faire élever un immeuble (actuel no 2). Mais c’est surtout la construction de l’hôtel de Puivert qui bouleverse le côté ouest de la rue. En 1751, le président au Parlement Sylvestre de Roux, marquis de Puivert, réunit quatre immeubles à six autres, déjà réunis au milieu du xviie siècle par Jeanne Antoinette Du Faur (petite-fille de Guy Du Faur), pour faire élever un vaste hôtel particulier de style néo-classique, entre cour et jardin (actuel no 8)5.

Après 1789, la rue est peu touchée par les bouleversements de la Révolution française. En 1794, elle prend quelque temps le nom de la Convention1. Les premières changements interviennent dans la deuxième moitié du xixe siècle, quand la municipalité toulousaine souhaite élargir les voies existantes : en 1862, pour agrandir la place Mage, la deux dernières maisons du côté est sont détruites et un nouvel immeuble de style néo-classique est construit par l’architecte Jacques-Jean Esquié(actuel no 34 place Mage). Au nord de la rue, les premières maisons sont à leur tour détruites, entre 1899 et 1903, lors du percement de la rue du Languedoc. De vastes immeubles, dans le goût éclectique du début du siècle sont reconstruits face à la place Rouaix (actuels no 1 et 2). Dans la deuxième moitié du xxe siècle, les travaux de salubrité amènent la destruction de plusieurs vieilles maisons en corondages, remplacées par des édifices modernes en béton, mais recouverts d’un parement de briques (actuels no 6 et 31). La façade du premier reprend les codes de l’architecture des immeubles toulousains, avec arcade de boutique et même un étage de mirandes.

 

  • Recherche avancée

    0 € à 1.500.000 €

    More Search Options
  • Calculez votre emprunt

  • Laissez nous votre avis

    Habitat communication immobilier
    5.0
    Based on 11 reviews
    powered by Google
    Jacques Estanove
    Jacques Estanove
    11:32 11 Mar 19
    Une agence immobilière pour les beaux appartements de Toulouse , les maisons de charmes, propriétés autour de Toulouse.
    Chloé COURTIL
    Chloé COURTIL
    08:41 28 May 18
    Agence immobilière de prestige et de qualité qui vend de très jolies appartements dans le centre ville de Toulouse. Je vous la recommande!
    Sophie Marsault
    Sophie Marsault
    13:58 07 May 18
    L'agence immobilière habitat communication, nous a aidé à vendre notre appartement et nous les remercions pour leur professionnalisme et leur réactivité. Nous vous recommandons cette agence qui nous a très bien accompagné tout au long du processus et des démarches de la vente.
    Maud Lacoste
    Maud Lacoste
    15:38 25 Apr 18
    Une agence immobilière spécialisée dans les beaux appartements du centre ville de Toulouse, je vous la recommande vivement!
    Charles Sans
    Charles Sans
    09:45 18 Apr 18
    Une agence immobilière de qualité, qui nous à permis de vendre mon appartement au centre ville en moins de 15 jours. Merci à eux.
    Virgile B. TORRES
    Virgile B. TORRES
    21:45 02 Dec 17
    Des partenaires aimables et sérieux dans les biens de prestige !
    lafabrique française
    lafabrique française
    00:02 24 Jul 16
    Quel bonheur dans cette jungle des agents immobiliers en tous genres de trouver enfin une personne de bons et judicieux conseils! La recherche de mon bien tant convoité, s'est avérée simple et efficace, la négociation tres professionnelle et tous nos échanges des plus réactifs. Si vous êtes à la recherche d'un bien en hypercentre je recommande cette agence qui mettra tout en œuvre pour dénicher la perle rare dont vous rêviez avec le plus grand professionnalisme. Je recommande vivement.
    Voir tous les avis
Call Now Button

Comparer les annonces